Utilitaires Menu Menu 2

Les taxis Austin

Le traditionnel « Black Cab » est l'héritier d'une longue lignée de taxis qui débuta en 1929 sous la marque « Austin » et pour devenir aujourd'hui « LTC » (The London Taxi Company).

1929 : High Lot

En 1929, un concessionnaire automobile (Mann & Overton) a l’idée de demander à Austin de modifier le châssis d’une voiture (la 12 / 4) pour en faire un taxi et répondre aux normes imposées par la « London Conditions of Fitness » (notamment un rayon de braquage de 25 pieds, soit 7,62 mètres).


Surnommé « High Lot » du fait de sa hauteur importante, ce taxi remporte un succès immédiat.

1934 : LL (Low Loader)

Le succès du High Lot pousse Austin a sortir en 1934 une version « surbaissée » de ce taxi.


Bon marché, fiable, facile à obtenir, le « LL » devient le taxi le plus répandu de la décennie.

1947 : FX3

La guerre a dévasté le secteur des taxis. En 1947, Mann & Overton, Carbodies, et Austin s'associent pour produire un nouveau taxi : le « FX3 ». D’abord livré avec un moteur à essence, il reçoit en 1952 un moteur diesel Ferguson. En 1954, Austin développe son propre moteur diesel de 2,2 litres.
Comme ses prédécesseurs, il est caractérisé par un espace confortable réservé aux passagers et isolé du conducteur. Les bagages prennent place à la gauche du poste de conduite. 


Le FX3 domine rapidement le marché des taxis londoniens.

1958 : FX4

Le « FX4 » fait ses débuts en 1958. Il prend la succession du FX3, mais garde en grande partie les particularités du FX3 (et des taxis d'avant-guerre) : un châssis séparé, un « compartiment à bagages » à gauche du chauffeur, un important volume accueillant les clients, des portes arrières « suicide » s'ouvrant à 90°, le fameux rayon de braquage de 25 pieds, etc.. Parmi les nouveautés, citons des freins hydrauliques, des strapontins pour deux passagers additionnels, et des commandes séparées (avant/arrière) de chauffage et d'éclairage.
Ce sont toujours Mann & Overton, Carbodies, et Austin qui sont à l'origine du projet. 


Sa longévité en a fait « LE » taxi anglais. Construit pendant 39 ans sans changement esthétique, le FX4 bénéficie toutefois au fur et à mesure de « petites » transformations. À l'origine livré avec un moteur diesel 2.2, il est proposé avec une option d'essence en 1961.

1982 : Austin en grandes difficultés financières vend les droits de production du FX4 à Carbodies. Le moteur Austin est alors remplacé par un moteur Land Rover.

1984 : La London Taxis International (LTI) est créée par la Manganese Bronze Ltd, société propriétaire de Carbodies et de Mann & Overton.

1989 : Le FX4 est fortement révisé. Un nouveau moteur Nissan de 2,7 litres et la possibilité d'accueillir une personne à mobilité réduite sur son fauteuil roulant en sont les principaux changements.

Plus de 75 000 FX4 furent construits entre 1958 et 1997.

1997 : TX1

Le « TX1 » est lancé en 1997 pour remplacer le FX4 vieillissant tout en gardant ce qui en a fait le succès. Plus moderne, sa silhouette apporte une meilleure visibilité au chauffeur et un meilleur confort aux passagers. Son moteur reste le Nissan qui équipait le FX4 depuis 1989.


2002 : TXII

Le taxi de LTI devient « TXII » en 2002. Il intègre un moteur Ford de 2,5 litres pour de meilleures performances (+21% de couple). Mais la principale innovation reste une refonte majeure des suspensions pour supprimer (ou du moins « réduire ») l’effet de roulis dans les virages. La ligne du véhicule reste celle du TX1.

2006 : TX4

Pour respecter les normes antipollution Euro 4, un nouveau moteur est utilisé : le diesel turbocompressé VM Motori. Le confort des passagers est aussi amélioré avec un nouveau système d’interphone et une climatisation (en option). Mais la carrosserie ne change pas ! Clin d'oeil au « 4 » de la norme, ce nouveau taxi prend le nom de « TX4 » (et non TX3).

2007 : Le black cab sous pavillon chinois

En juin 2007, le géant automobile chinois Geely devient actionnaire à hauteur de 20%. Le TX4 continue à être fabriqué à Coventry pour le marché britannique, alors que la production est délocalisée en Chine pour le reste du monde.


2010 : LTI est rebaptisé LTC (The London Taxi Company).

2011 : Durant quelques mois seulement , le TX4 (avec conduite à gauche) est distribué en France.

2012 : N'ayant pas fait de bénéfices depuis 2007, le groupe britannique Manganese Bronze Holdings annonce le lundi 22 octobre 2012 son placement sous administration judiciaire après avoir échoué à trouver de nouveaux financements, et avoir dû  suspendre ses ventes en raison d'un problème technique. 

En février 2013, Geely rachète LTC et sauve ainsi l'emblématique taxi.

haut de page